Comment classer et conserver ses graines

Une banque de graine organisée et complète est un outil indispensable dans tout jardin collectif.

Une simple boite à chaussure peut suffire, cependant les variations d’humidité et de température réduisent le pouvoir germinatif des graines. Une première amélioration est d’utiliser une boite étanche à l’air, afin d’empêcher les variations d’humidité. Un frigo même non fonctionnel fait également une très bonne banque de graine, car l’isolation va empêcher les variations de température trop importante. Un frigo en fonctionnement n’est nécessaire que pour du stockage à long terme, il faut d’ailleurs éviter de rentrer/sortir des graines trop souvent d’un frigo, car cela représente une variation de température importante et nuit à leur conservation.

De bons sachets permettent également de manipuler les graines sans risquer de les renverser. Un modèle simple, à imprimer sur feuille A4 et à plier est téléchargeable ici.

Nous détaillerons une méthode de classement parmi d’autres, qui convient à tout les types de potagers. Elle est basée sur une première classification par grand type, puis une sous division par famille. Savoir à quel genre appartiennent les légumes permet de mieux réfléchir les rotations et les associations :

  • Légume Feuille et Fleurs
    • Astéracées (laitues, endives, scaroles, frisées, chicorés, cardon, artichaut)
    • Brassicacées (roquettes, tout les choux sauf choux navet et rave)
    • Amaranthacées (épinards, blettes, chénopodes, arroches)
  • Légume Fruit
    • Solanacées (tomates, piments, poivrons, aubergine, physalis)
    • Cucurbitacés (courges, courgettes, coloquintes, concombres, cornichons, melons, courge éponge, courge marenka…)
    • Légumineuses (haricots verts, haricots secs, pois, pois chiche, mangetout, fèves, soja jaune, soja rouge, soja vert…)
  • Légume Racine et Bulbes
    • Alliacés (ails, ail rose, violet, oignons blancs, jaunes, rouge)
    • Tubercules (pommes de terre, poire de terre, topinambour)
    • Brassicacées (chou rave, choux navet, radis, radis noir, navet)
  • Aromatiques et médicinales annuelles
    • coriandre, persils, basilics, céleris, fenugrec, hysope, cerfeuil, fenouil, shizo, raifort…
  • Engrais vert fleuris et/ou nourricier
    • Céréales (blé, avoine, orge, seigle, maïs, millet, sorgho…)
    • Légumineuses (luzerne, trèfles, féverole, vesce, mélilot…)
    • Pseudo-céréales (quinoa, amarante à graines, sarrasin, tournesol…)
    • Brassicacées (moutarde blanche, moutarde noire, navette, cameline…)
    • Boraginacées (consoude, bourrache, phacélie)
  • Plantes exotiques et/ou de culture difficile

Il est aussi possible de trier par période de semis, mais un calendrier de culture à côté sera toujours utile pour savoir quoi semer quand. De plus, de nombreux légumes peuvent se semer à plusieurs périodes, surtout dans le Sud.

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Documents de formation, L'échange de graines. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s