Où trouver ses graines? Le projet de graino-carte et autres moyens.

L’échange de graines permet aux jardiniers de se rencontrer, de discuter des méthodes de cultures des espèces et variétés échangées et de s’ouvrir aux autres collectifs de jardiniers de Montpellier et d’ailleurs.

Ces rencontres sont permises grâce aux bourses d’échange de graines organisées par le Réseau, cependant il n’est pas possible pour tout les jardins d’y participer, et le nombre important de participants ne permet pas d’apprendre à se connaitre entre jardins.

A l’inverse, les grainothèques classiques ne permettent pas vraiment aux jardiniers de se rencontrer, et la logique « banque de graine » donc un stockage à plus ou moins long terme de ces graines est contraire au principe de biodiversité cultivée, qui permet à la plante de s’adapter chaque année au climat changeant.

C’est pourquoi le Réseau des Semeurs de Jardins a mis en place une GrainoCarte, qui permet à chaque jardin de se déclarer référent de quelques variétés. Ainsi chaque jardin saura qui dispose de quelles variétés, et saura quel jardin aller visiter pour récupérer ces variétés. Son édition est pour l’instant réservée aux membres du réseau (demandez le code si vous êtes membres et que vous l’avez perdu!) et du programme Montpellier Main Verte.

Des formations du Collectif des Semeurs du Lodévois-Larzac, une association de semenciers-maraîchers compléteront cet outil courant 2018.

En attendant vous pouvez consulter les grainothèques classiques déjà existante :

-à la librairie Scrupule dans le quartier Figuerolle

-à la médiathèque centrale Emile Zola dans le quartier Antigone

-à la médiathèque William Shakespeare dans le quartier Pergola Petit-Bard

-ou au local du Réseau des Semeurs!

Vous pouvez aussi vous inscrire en ligne sur Graines de Troc, un site permettant aux amateurs d’échanger leurs graines.

Pour acheter vos graines, nous vous conseillons les semenciers suivant :

Graines del Païs, dont la plupart des producteurs sont situés dans le Sud, leurs graines sont donc plus adaptées aux conditions locales, mais sont un peu plus chères.

Biaugerme

Germinance

Les engrais verts restent assez cher si on les achète en petits volumes, le Réseau réfléchit actuellement à l’achat en gros, pour pouvoir ensuite les redistribuer à ses membres en plus petit volume.

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans L'échange de graines. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s